Un point sur la mutuelle SAFRAN

 

Deux réunions ont eu lieu récemment avec Madame Dominique CASTERA, DRH de

SAFRAN, et son adjointe Raphaëlle GIOVANNETII : le 25 mai et le 5 juin 2007. Lors de la

deuxième réunion, participaient également M. NIEL de la Mutualité Française (celle qui a été retenue

dans le contrat par SAFRAN et les syndicats) et M. GUERGADIC de SIACI PRC.

Madame CASTERA a confirmé que la mutuelle SAFRAN ne serait mise en oeuvre que si tous les syndicats représentatifs signaient unanimement le projet qui leur sera soumis (auparavant elle se contentait d'une nette majorité). On en est à la Sème version. Elle pense néanmoins que les discussions ont bien avancé et devraient permettre la signature d'un accord en juillet 2007 pour une mise en oeuvre le 1er janvier 2008.

Il est acquis que les cotisations seront identiques pour tous les retraités, quel que soit leur âge et pour les futurs retraités. Mais à prestations égales, ces cotisations seront plus élevées que pour les actifs, car la solidarité intergénérationnelle ne jouera plus.

Par rapport à l'accord de fin 2006, une troisième option est offerte aux retraités qui correspond à une "super protection" à laquelle quelques uns adhéraient déjà. Il est donc prévu 3 niveaux de protection

‑ (équivalent du ticket modérateur avec une cotisation mensuelle de 60 euros par personne, soit 120 euros pour un couple;

‑ des garanties supérieures, correspondant aux 20% les plus élevés de ce qui existe actuellement dans le groupe, et comparables au régime : mutuelle + CRP, avec une cotisation mensuelle de 90 euros par personne, soit 180 euros pour un couple;

‑ et en option, une couverture quasi‑complète avec une cotisation de 107 euros par personne, soit 214 euros pour un couple.

Pour les personnes de l'Est de la France (Molsheim) qui bénéficient d'un régime spécial, ces cotisations seraient de 40 euros pour le ticket modérateur, et de 73 euros pour la 2ème catégorie. Les remboursements prévus pour les deux options de mutuelle complémentaire sont répertoriés dans le tableau page 4.

Les mutuelles actuelles, ayant accumulé quelques réserves, 5, 5 millions d'euros seraient apportés en déduction des cotisations des membres retraités sur les cinq premières années (déduction décroissante : 6 euros par personne et par mois, puis 6, 4, 4 et 2 euros la Sème année).

Jean‑Pierre MARECHAL, président de l'ACARS, a fait remarquer que les cotisations demandées étaient de 25 à 43°/a plus élevées que les cotisations payées actuellement à la mutuelle familiale SNECMA (143,93 cures pour un couple) ou à la SMPS+PRC (125,93 euros).

MM. NIEL et GUERGADIC ont répondu que ces éléments étaient des prévisions qui seraient appliquées la première année, et qu'en fin d'année on recalculerait, les cotisations à appeler en fonction des résultats obtenus (bonus ou malus). II a rappelé que les cotisations qui étaient annoncées étaient basées sur la réalité constatée aujourd'hui : c'est à dire sur 11 000 retraités SNECMA, dont 3000 ont une mutuelle complémentaire et qui sont donc gérées par les mutuelles SNECMA. L'âge moyen des retraités est de 73 ans. Des frais de gestion de 12% ont été prévus mais pourraient être réduits, estime Mme GIOVANNETTI. Pour M. GUERGADIC, Bidos semble bénéficier d'un régime plus favorable, dû peut‑être au climat ou à une population de retraités plus jeune. Il n'est donc pas certain que cet avantage pourra subsister longtemps.

Une commission composée de syndicalistes et de 2 retraités pourra contrôler les comptes chaque année, et décider, avec les responsables, de la politique à suivre pour (aimée suivante, en revoyant si nécessaire les cotisations.

 

Mais attention, nous ne disposerons que de 3 mois début 2008 (à quelques exceptions près) pour nous inscrire à la. mutuelle SAFRAN ou décider de rester dans notre mutuelle actuelle, qui deviendra à terme, une "mutuelle fermée". On pourra toujours descendre de niveau de couverture (passer de celui à 90 euros à celui à 60 euros), mais pas l'inverse, sauf la lere année pour ceux qui hésiteraient à prendre l'option à 107 cures.

Une notice d'information détaillée sur la future mutuelle SAFRAN devrait être diffusée à

l'ensemble des retraités au cours du 4ème trimestre 2007.

                                                                           Roger LAFONTA                                                         PAGE 3