PRESENTATION DE SAGEM

 

 

 

            La société SAGEM, qui vient de fusionner avec SNECMA pour former le groupe SAFRAN, a réalisé en 2004 un chiffre d’affaires de 3,5 milliards d’euros. Elle employait 8 467 personnes au 31 août 2005, dans 8 centres de fabrication et 2 centres de recherche et développement. Elle a des clients dans 28 pays.

 

SAGEM comprend deux entités : SAGEM Communication (2,3 Md€) et SAGEM Défense Sécurité (1,2 Md€).

 

        SAGEM Communication est présente dans deux grands domaines d’activité :

 

          - la communication mobile, où SAGEM a pour rivales : MOTOROLA, NOKIA, SIEMENS (qui vient d’être racheté par un japonais)… . Sa part de marché est encore faible, mais le nombre de téléphones vendus a été multiplié par 4 en 4 ans pour atteindre 21 millions d’unités en 2004. Dans ce domaine il faut être capable de présenter de nouveaux modèles chaque année.

 

         - la communication haut débit, où SAGEM présente des matériels issus d’une coopération avec PHILIPS : dans la Télévision numérique haute définition, les terminaux résidentiels, les systèmes d’impression, les compteurs électroniques, … Elle est le 7ème constructeur mondial et a pris 5% du marché en Europe de l’Ouest.

 

        SAGEM Défense Sécurité est présente dans différents domaines :

 

        - les drones : SAGEM a développé un drone tactique multifonction. Il est capable de repérage, de détection et de visualisation à distance. Léger, il est récupéré par un parachute. SAGEM est le 3ème constructeur mondial dans ce domaine et a reçu une commande dans 5 pays européens plus le Canada.

 

        - l’aéronautique civile et militaire : SAGEM fournit des systèmes de navigation, des systèmes de guidage par infrarouge pour des missiles, des commandes de vol électriques avec des matériels 4 fois redondants. Elle équipe les Airbus, le Rafale et des hélicoptères comme le NH 90.

 

        - l’optronique, ou SAGEM est la première en Europe. Elle fournit en particulier la panoplie complète du futur fantassin, FELIN, qui comprend une visée d’arme infrarouge, une visualisation nocturne du champ de bataille, une combinaison de protection NBC, un radio calculateur pour les tirs d’armes automatiques. La panoplie complète pèse 25 kg. Elle a été commandée à 30 000 exemplaires par l’armée française, ce qui lui donne le rang de 1er fournisseur mondial.

 

        - les matériels sécurisés : SAGEM travaille dans le domaine de la biométrie, où elle a développé des terminaux de reconnaissance d’empreintes digitales et des systèmes identitaires pour le contrôle des flux dans les aéroports et la lutte anticriminalité. Elle possède la 1ère place sur le marché mondial, dont elle détient 50% du marché. Elle a également développé très largement les cartes à puce pour cartes bancaires et a été retenue pour la carte vitale de 2ème génération. On peut rappeler que Hervé CHABANNE, responsable de recherche dans le domaine de la sécurisation des puces de cryptographie, a reçu, en 2005, le grand prix de l’électronique « Général FERRIE », d’un montant de 3 000 euros, qui couronne ses travaux ; ce qui montre que SAGEM est à la pointe des développements dans ce domaine.

 

        - le polissage des miroirs optiques de grandes dimensions : SAGEM assure un polissage de très grande qualité dans sa petite usine de Saint Pierre du Perray, en banlieue parisienne. Elle a fourni des miroirs paraboliques de 8,20 m au Chili et s’apprête à en livrer de nouveaux de 12 mètres. Elle est intervenue pour réparer le télescope de Hubble, qui n’avait pas été conçu à l’origine pour subir les grandes variations de température auxquelles il a été confronté.

 

            Alors, quid de la synergie entre SNECMA et SAGEM ? Il y en a assurément dans le domaine des commandes électriques pour divers équipements aéronautiques et dans celui des calculateurs de bord. Et, en effet, en 2005, SAGEM et MESSIER-BUGATTI ont fait une proposition commune pour le frein tout électrique du Boeing B-787. Par ailleurs SAGEM étudie un calculateur pour la commande de régulation des moteurs SNECMA.

 

            Accueillons donc, avec enthousiasme, SAGEM au sein du groupe SAFRAN, et parions qu’il y aura des retombées fructueuses (mais ce n’est sans doute pas le mot juste) pour faire s’envoler nos actions SAFRAN.

 

 

 

            Roger LAFONTA                                                                     SUPPLEMENT ATTERRISSAGE n°22