NOTRE REPAS DE FIN D’ANNÉE

 

            Jeudi 8 décembre 2005, une trentaine d’anciens se sont retrouvés au restaurant « Le Grand Louvre » pour le désormais traditionnel repas de fin d’année. Dans une ambiance très conviviale, tout en appréciant le menu sélectionné à leur intention, ils ont pu évoquer des souvenirs marquants de leur période d’activité, et échanger des informations sur les absents. Ensuite, ceux qui le souhaitaient (ou en avaient le temps ; ah ! ces retraités surbookés) ont pu faire une visite au Musée.                                                                                                                         Jean GAUMET

 

REMUE-MÉNINGES

 

         La grille de Jean GAUMET

 

         HORIZONTALEMENT

 

1. Désignation. 2. Très prisée en été par les partis. 3. Contemporain ; Démonstratif inversé. 4. Diffusa ; Grandit dans le désordre. 5. Fait suer le fellah : Possessif ; à l’envers : Tentes. 6. Foyer ; O.K.. 7. Pronom ; Hâlait Cléopâtre sur le Nil ; Un espagnol. 8. Nombre inversé ; Dix moins six. 9 . Ne s’intéresse qu‘au cru. 10. Pour les nouveau-nées.

 

         VERTICALEMENT

 

A. Globulaire pour les hématies. B. Réjouit entre autres les imitateurs. C. Roi des étés ; Participe ; Japonaiserie. D. Fleur jaune ; Possessif. E. Tranche de rémunération ; Prénom d’une grande actrice américaine. F. Arrose Florence ; Navire . G. Mieux vaut n’en pas rêver ; Poulie. H. Rouges pour Arthur ; Eclatement de cloques. I. Enlevais ; Participe inversé. J. Les Alyscamps entre autres.

 

 

A

B

C

D

E

F

G

H

I

J

1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

7

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

8

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

9

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

10

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    

 

            SOLUTION DES MOTS CROISES (ATTERRISSAGE n°21)

 

HORIZONTALEMENT : 1. Inviolable. 2. Nain ; Etain. 3. Ivresses. 4. Tees ; Elise. 5. ITEPT (Petit) ; Init(ié). 6. AT (ta) ; EIQE ; Me. 7. Te ; RCUREEM (Mercure). 8. Isoètes ; Ne. 9. AT (ta) ; Ton. 10. Enlacement.

VERTICALEMENT : A. Initiative. B. Navettes. C. Virée ; Oil. D. Inespéré. E. TicTac. F. Lèse ; Quête. G. Ateliers. H. Basin ; Te. I. Li ; Simenon. J. Entêtement

 

            SOLUTION DE L’ENIGME (ATTERRISSAGE n°21)

 

Le discriminant de l’équation : X²-45X+322 = 0 est 737, ce qui n’et pas un carré parfait.

On peut imaginer que le système de numération des extra terrestres n’est donc pas décimal, et que ceux-ci utilisent une base b.

Le discriminant s’écrirait alors : (4b+5)²-4(3+2b+2) = 4+32b+17 = (2b+8)²-47

Pour que le discriminant soit un carré parfait il faut que : (2b+8)²-47 = d2, soit : (2b+8)²-d² = 47

Ou encore (2b+8+d).( 2b+8-d) = 47

47 étant un nombre premier, la seule solution est : (2b+8+d) = 47 et ( 2b+8-d) = 1, soit b = 8

Les extra-terrestres utilisent donc une base 8 et non pas 10 comme sur Terre. La racine carrée du discriminant vaut dans cette base : d = 2b+7, soit 27.

Les racines de l’équation sont alors :

                        X = (4b+5-d)/2 = (2b-2)/2 = 7

                        X = (4b+5+d)/2 = (6b+12)/2 = 3b+6,

Qui s’écrivent dans leur base : 7 et 36.

La réponse à faire aux extra-terrestres pour montrer qu’on les a bien compris est donc : « 7 et 36 ».

On peut de plus supposer qu’ils n’ont que 4 doigts au bout de chaque bras.

 

Comité de rédaction

Rédacteur en chef : Pierre DAL SOGLIO

Rédacteurs : Michel VIDEAU,

Roger LAFONTA, Michel GLÉMAREC

Mise en page : Jean GAUMET

Page 4