L'ATTERRISSAGE

 

 

N0 22 JANVIER 2006

 

 

BULLETIN DE L'

ASSOCIATION DES ANCIENS        

                                                                CADRES ET

                 ASSIMILES DES SOCIETES

MESSIER

 

 

 

 

 

  

EDITO : Familles en fêtes

LE MOT DU PRESIDENT

 

                                   

Les célébrations des fêtes de fin d'année sont l'occasion traditionnelle pour les familles de se réunir, autour du sapin décoré, pour échanger des cadeaux et formuler des voeux pour l'année nouvelle.

Ces réunions sont très importantes, afin de maintenir le lien entre les générations. La famille demeure la cellule fondamentale de la société; c'est en son sein que les parents éduquent leurs enfants, leur apprennent la notion du bien et du mal, la nécessité du respect, de l'autorité, le devoir de solidarité envers les autres et d'abord envers les anciens.

Malheureusement, force est de constater que l'évolution de la société, en ce début de siècle, dérive vers le refus de toute contrainte et une excessive permissivité dans tous les domaines, en particulier celui de la morale. Ceci conduit, pour certains jeunes, à la perte des repères fondamentaux, qui est à l'origine de comportements inadmissibles, tels qu'on peut les constater depuis quelques temps. Le refus de l'autorité des parents fait tâche d'huile : agressions des professeurs dans les écoles, des médecins dans leur cabinet et à l'hôpital,. attaque au coktail molotov des forces de police, caillassage des véhicules de pompiers.

Sans doute, existe‑t’il d'autres raisons à cette dérive de la société (le chômage et la détresse de ne pouvoir se loger

convenablement) mais soyons vigilants ; quand le ver est dans le fruit à la base de la cellule familiale, il y a de grands dangers pour le reste.

Pour nos hommes politiques, dont beaucoup semblent découvrir ce problème, des préoccupations électoralistes à court terme prennent parfois le pas sur les décisions que nécessiterait le long terme. Alors il appartient à chacun

d'entre nous de défendre les valeurs essentielles, à commencer par la famille.

Je concluerai en formulant mes meilleurs voeux de bonheur et de santé pour toutes nos familles.

Pierre DAL SOGLIO

 

Si novembre 2005 a pu ternir l'image de la France, avec ses banlieues en folie, le mirifique contrat de 150 A320 vendus à la Chine nous aura certainement rendu confiance. Et tant pis si Bidos devra connaître, pour cela, des cadences infernales !

On se souvient du lancement de ce programme européen Airbus, l'A300, dans les années 1970, après les échecs commerciaux du MERCURE de Dassault et du CONCORDE. Qui à l'époque aurait parié un kopeck sur ce nouveau programme ? Aujourd'hui, les actions EADS et SAFRAN s'envolent en Bourse.

ALSTOM, qui ne valait pas un centime sous JUPE, et dont nous avons visité les chantiers navals de Saint‑Nazaire en octobre, est devenu le meilleur fournisseur mondial de navires de croisière et de TGV.

On entend parfois, :"Il n'y a plus de grands programmes de développement en France ! " Or nous participons à ITER sur la fusion nucléaire, qui sera implanté sur le site de Cadarache, à GALILEO, le concurrent du GPS et à la conquête de Mars. II faut enfoncer le clou : "Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre...", mais persévérer quand même ! Et c'est à nouveau avec cette volonté d'entreprendre que je vous souhaite de débuter l'année 2006. Heureux, qui comme Ulysse, a fait un beau voyage ou a réussi ses nombreux paris. Alors, si tout ne va pas pour le mieux dans le meilleur des mondes, retroussez vos manches!

Bon vent, et très bonne année à tous !

 

Roger LAFONTA