AIRBUS A380 – Naissance du Super-Jumbo

 

            1er « roll out » - Présentation du 18 janvier 2005 à Toulouse (extrait de www.snecma.fr).

 

            Il a fallu moins de 10 ans à AIRBUS pour donner naissance à son super-jumbo A380. En 1995, l’avionneur européen ne présentait au Bourget qu’une maquette à l’échelle 1 de son A3XX. En l’an 2000, l’A380 est officiellement lancé et les premières commandes enregistrées (Emirates et Air France). Aujourd’hui l’A380 affiche un carnet de commandes fermes de 139 appareils (13 clients).

            Pour Snecma la réussite est également celle des 7 sociétés du Groupe présentes tant en propulsion qu’en équipements sur le plus gros avion commercial jamais produit :

            - HUREL HISPANO fournit les nacelles qui sont équipées des premiers systèmes électriques de commande des inverseurs de poussée (système ETRAS développé en partenariat avec Honeywell). La certification de « l’Electromechanical Thrust Reverse Actuation System » prévue fin 2005 validera la substitution de la puissance électrique à la puissance hydraulique retenue jusqu’à maintenant pour commander les inverseurs de poussée.

            - MESSIER-DOWTY fournit l’atterrisseur avant (près de 5 mètres de haut).

            - MESSIER-BUGATTI est en charge de nombreux équipements : système d’orientation des roues avant et principales ; et pour les atterrisseurs principaux : systèmes de régulation de freinage tout électrique, système de surveillance des pneus et des freins carbone, micro-pompes de commandes de vol de secours et les systèmes de distribution des circuits hydrauliques, auxquels est associé SOFRANCE pour la filtration.

            - TECHNOFAN retenu pour le refroidissement des freins a aussi la responsabilité complète du système de ventilation de la baie avionique et de tous les équipements de ventilation cabine.

            - LABINAL , enfin, équipe en intégralité les harnais électriques et a déjà débuté la fabrication du premier avion de série (A380 n°3 destiné à Singapore Airlines).

Serge SEVESTRE

 

REGROUPEMENT SAGEM – SNECMA (Extraits de www.sagem.fr)

 

            Dans le cadre de l’offre publique d’échange (OPE) à titre principal en cours, assortie à titre subsidiaire d’une offre publique d’achat limité (OPA), les deux sociétés ont simultanément diffusé leurs résultats de l’année 2004 dès mi-janvier 2005.

 

Résultats 2004 (évolution / 2003)

SAGEM

SNECMA

Chiffre d'affaires

3 570 M€ (+12,3%)

6 812 M€ (+6%)

Résultat d'exploitation

105,7 M€ (+22,1%)

511 M€ (+7%)

Résultat net

134,2 M€ (+27%)

239 M€ (+29%)

Résultat net / action

0,22 € (+17%)

0,88 € (+38%)

 

            Elle annoncent des perspectives 2005 en progression de l’ordre de 10% et feront valider leurs arrêtés comptables au cours d’assemblées générales d’actionnaires prévues en mai.

            Confiant dans la réussite de l’opération de rapprochement, les deux groupes SAGEM et SNECMA, prévoient une nouvelle opération d‘émission de titres sur le marché financier qui bénéficieront du dividende 2004 de 0,22 € par action, dès le regroupement réalisé. Cette émission de titres devrait voir une part réservée aux salariés et anciens salariés des deux sociétés.

Serge SEVESTRE

 

 

Le nouveau Groupe formé par SNECMA et SAGEM prendra le nom de SAFRAN

 

            Par un communiqué de presse du 18 mars : « SAFRAN est la nouvelle dénomination proposée par le Conseil à l’Assemblée Générale des actionnaires du 11 mai 2005 appelée à approuver la fusion SAGEM et SNECMA.

            Le mot SAFRAN a été choisi au terme d’un processus de réflexion, de création et de vérification. Les personnels de SNECMA et SAGEM ont activement participé à l’ensemble de la démarche. La sélection a été opérée parmi 4 250 noms dont 1 750 propositions internes émanant des salariés.

            Les diverses significations du mot SAFRAN sont porteuses de sens pour le futur groupe. Il désigne la partie maîtresse du gouvernail d’un bateau et évoque l’idée de direction, d’objectif, de cap, de mouvement, de stratégie… les sociétés filiales gardant, quant à elles, leurs raisons sociales pour assurer la promotion de leurs lignes de produits respectives.

SAFRAN est également le nom de l’une des épices qui ont été à l’origine du commerce mondial et de l’ouverture des grandes voies de communication entre l’Orient et l’Occident ».

Page 3