.

A C A M

Association des anCiens et des Actifs des sociétés Messier
Inovel Parc Sud
7 rue du Gal Valérie André
78140 Vélizy-Villacoublay

CHRONOLOGIE DU TRAIN D'ATTERRISSAGE ET DE L'AVIATION

 

 

00 - Chronologie trains/avions Accueil
01 - Chronologie trains/avions 1876 à 1908
02 - Chronologie trains/avions 1909
03 - Chronologie trains/avions 1910 à 1913
04 - Chronologie trains/avions 1914 à 1944
05 - Chronologie trains/avions 1945 à 1954
06 - Chronologie trains/avions 1955 à 1960
07 - Chronologie trains/avions 1961 à 1964
08 - Chronologie trains/avions 1965 à 1968
09 - Chronologie trains/avions 1969 à 1971
10 - Chronologie trains/avions 1972 à 1980
11 - Chronologie trains/avions 1981 à 1990

12 - Chronologie trains/avions 1991 à 1995
13 - Chronologie trains/avions 1996 à 1999
14 - Chronologie trains/avions 2000 à 2001
15 - Chronologie trains/avions 2002 à 2003
16 - Chronologie trains/avions 2004
17 - Chronologie trains/avions 2005-2006
18 - Chronologie trains/avions 2007-2008
19 - Chronologie trains/avions 2009
20 - Chronologie trains/avions 2010
21 - Chronologie trains/avions 2011
A1 - Chronologie trains/avions Terminologie
A2 - Chronologie trains/avions Sources documentaires


Moteur de recherche dans toutes les pages HISTOIRE

Changer le fond

05 - Chronologie du train d'atterrissage et de l'aviation (1945 à 1954)

 

- 6/11/1945 : Premier appontage d'un avion à réaction sur le porte-avions "Wake Island" (USA) par Jack C. West sur un Ryan FR-1 "Fireball" (en fait cet avion est à propulsion mixte moteur à pistons/réacteur).
 


5-01 - Ryan FR-1 « Fireball »


Le premier appontage d'un avion à réaction "pur" a été effectué par le 3ème prototype du DH-100 "Vampire" le 3/12/1945 - modifié pour l'appontage. (18)



5-02 - Le DH-100 « Vampire »


- 10/1946 : Lancement par Dassault du MD-315 "Flamant", bimoteur de liaison, sur ses fonds propres, équipé du moteur Snecma 12S Argus, et d'hélices Dassault 304, en complément des avions MB-30-1, 2 et 3 sous motorisés, qui seront lancés sous la dénomination MB-301 et MB-303. (78)

- 11/11/1946 : Premier vol du premier avion à réaction français le SO-6000 "Triton" construit par la SNCASO, avion qui a été pensé par Lucien Servanty pendant l’occupation. Cet exploit a cependant ses limites, l'appareil est propulsé par un moteur allemand peu performant. (78)



5-03 - SO-6000 « Triton »


- 1947 : Emploi généralisé des freins à disques, en remplacement des freins à tambour. (3)
Premier frein Dunlop à disques en cuivre.


- 6/07/1947 : Premier vol du MD-315 "Flamant" de 10 minutes train sorti, aux mains de Georges Brian, Jean Dillaire et Kostia Rozanoff (F-Varsovie-23/08/1905 – Istres-3/04/1954). Le train d'atterrissage est fabriqué par Messier. Dassault obtient un premier marché le 3/12/1947 pour 65 appareils, suivi un an plus tard d'un autre de 230 avions plus 25 pour la Marine.
A la demande de l'Etat, la fabrication est répartie entre la SNCASE Toulouse pour le fuselage, la SNCASO Rochefort pour les ailes, la SNCAN Bourges pour les plans centraux et Morane Saulnier Puteaux pour les empennages et les volets de courbure, Dassault assurant la coordination des fabrications, la fabrication des plans centraux, le montage général, la mise au point, les essais en vol et la livraison. Cette organisation est une première en France. (78)



5-04 - MD-312 « Flamant »
 

5-05 - MD-315 « Flamant »


- 14/10/1947 : Premier vol à vitesse supersonique effectué par le Bell "X-1", propulsé par un moteur fusée Reaction Motors XLR-11, piloté par l'américain Charles E.(Chuck) Yaeger à Muroc (USA), qui avait été largué de son avion porteur le B-29.



5-06 - Bell X-1 en vol                                             5-07 - Chuck Yaeger


- Il aurait été précédé par le Messerschmitt Me-163 "Komet" en 1941, qui avait atteint les 1000 km/h, mais la performance avait été tenue secrète. Il décollait sur un chariot et atterrissait sur des patins.



5-08 – Décollage du Me-163 « Komet » sur chariot


5-09 – Dessin du Me-163 “Komet »


- et par le biréacteur Messerschmitt Me-262 "Schwable" le 9/04/1945 par le pilote Hans Guido Mutke, qui est en train d'essayer de prouver sa performance (en Mai 2001). (18) (50) (62) (76)



5-10 – Me-262 « Schwable »


- 6/04/1948 : Premier vol d'un avion de transport civil purement à réaction, le Vickers "Nene-Viking" sur le terrain de Vickers. Cet avion expérimental n'a jamais été produit en série.



5-11 - Le Vickers « Nene Viking »


- 28/02/1949 : Premier vol du MD-450 "Ouragan" à Melun-Villaroche, aux mains de Kostia Rozanoff. C'est le premier chasseur à réaction français produit en série, par Dassault en 478 exemplaires. Il est équipé du train d'atterrissage Messier et du réacteur Rolls-Royce Nene. Les premières épures de l'avion ont été réalisées en Octobre 1947, la construction du prototype a démarré le 7/04/1948. Les résultats des tests effectués par le CEV étant satisfaisants, une commande de présérie de 12 appareils est signée le 15/12/1949. Le 31/08/1950, à la suite de la dégradation de la situation internationale, une commande de 150 appareils est signée, portée à 450 ensuite, mais réduite de 100 en 1952. (78)



5-12 - MD-450 « Ouragan »


- 27/07/1949 : Premier vol du De Havilland DH-106 "Comet" (GB), premier avion de transport civil produit en série propulsé par turboréacteurs. (50)



5-13 - DH-106 « Comet »


- 1950 : Utilisation des circuits hydrauliques haute pression, et mise au point par Messier des pompes correspondantes. (3)

- 18/01/1951 : Premier vol d'un hélicoptère, le SO-1120-Ariel III, propulsé par une turbine, Artouste, à Villacoublay.

 

5-14 - SO-1120 « Ariel III »


- 1951 : Mise au point des alliages Messier REP.6 et REP.14, amélioration des procédés de fonderie. (3)
Premier contrôleur de freinage "Maxaret" de Dunlop.


- 23/02/1951 : Premier vol du Mystère II-01, avec Kostia Rozanoff aux commandes. C'est en fait un MD-450 modifié en MD-452 "Mystère" par une voilure à profil mince (9%) et une flèche de 30° au lieu de 14°. L'accentuation des problèmes transsoniques conduit Dassault à adopter ses premières servocommandes hydrauliques étudiées et fabriquées par le Département d'Etudes Mécaniques de Dassault qui deviendra DED. La vitesse atteint Mach 0,87 (contre 0,77 pour l'Ouragan), et au début d'Août 1951 il atteint Mach 1 en piqué. En Avril 1951, la Direction des Constructions Aéronautiques commande une présérie de 17 appareils destinés à tester différents types de moteurs envisagés pour la série. (78)


- 11/05/1951 : Jacqueline Auriol (née Douet le 5/11/1917 à Challand en Vendée, mariée à Paul Auriol, fils du Président Vincent Auriol, décédée le 11/02/2000) bat le record du monde de vitesse détenu par l'américaine Jacqueline Cochran, en réalisant aux commandes d'un Vampire, un parcours de 100 km en circuit fermé à une vitesse moyenne de 818 km/h. (79)



5-15 - Jacqueline Auriol


- 31/07/1951 : Premier vol de l'hélicoptère léger à structure rustique en tubes soudés SE-3120 "Alouette 1", équipé d'un rotor tripale et d'un moteur Salmson 9NH de 203 ch., à Buc, piloté par Henri Stackenburg.



5-16 - SE-3120 « Alouette 1 »


- 5/12/1951 : Premier vol du banc d'essai volant "Ouragan" MD-450-Atar 101 piloté par Kostia Rozanoff. C'est la première association d'une cellule Dassault et d'un réacteur Snecma. (78)


- 20/12/1951 : Premier vol du premier MD-450 "Ouragan" de série, piloté par Kostia Rozanoff. La première unité de l'Armée de l'Air à être équipée est la 12è Escadre de Cambrai en Novembre 1952. L'Ouragan a équipé la Patrouille de France de 1955 à 1956. (78)



5-17 - MD-450 « Ouragan » Série


- 27/02/1952 : Dassault se voit confier par le Service Technique Aéronautique - STAé, le marché d'un dossier d'avant-projet d'intercepteur supersonique à aile delta, confirmant les études préliminaires d'un avion "papier" appelé "Mystère Delta" qui bénéficie de l'expérience acquise avec les Ouragan, Mystère et leurs dérivés. Au mois de Mai, Henri Deplante confirme le devis de poids de cet appareil qui est baptisé "Delta MD-550" à
3535 kg pour la structure et 8813 kg pour l'avion complet prêt au combat. (78)

- 5/04/1952 : Premier vol du prototype à réacteur Tay baptisé Mystère II-A, suivi par le 2ème prototype le 2/07/1952. Ils permettent à Dassault de mieux maîtriser le domaine transsonique. Premier avion d'armes français transsonique, le Mystère II a la redoutable tâche de "tâter" le mur du son, d'où sa mise au point poussée et longue. (78)



5-18 - Mystère II


- 18/07/1952 : Premier vol à Melun-Villaroche du MD-453 baptisé "Mystère III" ou "Mystère de nuit" piloté par Kostia Rozanoff. C'est un biplace en tandem, monoréacteur Rolls-Royce Tay, dérivé du MD-452 par une flèche plus accentuée (32° au lieu de 30°) et une aile plus mince (8% au lieu de 9%). (78)


- 23/07/1952 : Premier vol du Fouga CM-170 "Magister" dont la production en série à Bidos commence en 1954. Messier a livré les trains d'atterrissage pour environ 960 avions. Cet appareil est équipé du premier frein à disques en acier Messier. (51)



5-19 – CM-170 « Fouga Magister »
Réalisation du régulateur de freinage Messier "MINISTOP". (3)


- 28/09/1952 : Premier vol de 25 minutes à Melun-Villaroche du Mystère IV-01 des Avions Marcel Dassault, par le pilote d'essais Kostia Rozanoff. Il atteint Mach 0,92 en palier le 17/01/1953, à son 34ème vol il passe le mur du son en piqué. Par rapport au Mystère II, la flèche est plus prononcée (38° au lieu de 30°), et l'aile plus mince (7,5% au lieu de 9%). Les qualités du nouvel appareil de Dassault incitent les services officiels à passer commande dès Octobre 1952 de 22 avions de présérie.
Cet avion livré à 592 exemplaires est équipé du train d'atterrissage Messier. (78)



5-20 - Kostia Rozanoff et son Mystère IV


- 12/12/1952 : Le Commandant Roger Carpentier du CEV, est le premier français à passer officiellement le mur du son à Brétigny sur Mystère II. (78)


- 28/12/1952 : Premier vol du Mystère II n°4 piloté par Charles Monier, banc d'essai du moteur Snecma
"Atar" 101 C et 101 D. (78)


- 2/01/1953 : Premier vol du premier hélicoptère français de série le SO-1221 "Djinn". Il utilise un mode de propulsion original qui consiste à entraîner le rotor bipale par jets d'air comprimé en bout de pale. (77)



5-21 – SO-1221 « Djinn »


- 1953 : Premier train d'atterrissage à chenilles pneumatiques par Bonmartini sur un Piper Cub 65 CV, pour pouvoir évoluer sur des terrains non préparés; 4 roues à rayons supportent un tuyau en caoutchouc armé qui fait office de chemin de roulement.



5-22 – Atterrisseur à chenilles

En 1960, Fairchild sur le "Packet" (USA) persévère sans plus de succès. (29) (34)


- 9/04/1953 : Premier vol du XF2-Y1 "Sea-Dart" de Convair, premier hydravion à réaction supersonique biréacteur J-41 puis J-46 (et le seul). L'appareil décolle et atterrit sur l'eau sur deux hydroskis escamotables en vol et reliés par des amortisseurs au fuselage de l'avion. Ce concept devait répondre aux besoins de l'US Navy de pouvoir faire évoluer un chasseur supersonique à partir de la mer qui représente 85% de la surface du globe, et pour s'affranchir de la vulnérabilité des portes-avions. Bien que les essais aient répondu au cahier des charges, le coût opérationnel de l'avion, due à l'utilisation dans l'eau de mer, les vibrations de la version bi-skis, bien que la version monoski soit meilleure, et les préférences de l'US Navy n'ont pas permis le développement en série de cet appareil qui est maintenant exposé au musée aéronaval de San Diego en Californie.



5-23 - XF2-Y1 « Sea Dart »


- 06/1953 : Première mondiale : le train d'atterrissage Messier qui équipe le Nord 1402 "Gerfaut" est en acier à très haute résistance (190 kg/mm2 = 1900 MPa). C'est également sur cet avion que Messier installe pour la première fois un dispositif de séquence électro-hydraulique automatique pour assurer le relevage et la descente du train d'atterrissage. C'est le premier avion à aile delta à dépasser Mach 1 en vol horizontal (sans postcombustion ou fusée d'appoint), moteur SNECMA ATAR 101 D3. (3) (4) (5)

    
       5-24 - Nord-1402 « Gerfaut »                             5-25 – dessin 3 vues


- 25/06/1953 : Première commande à l'exportation d'avions de combat français depuis les années 30. L'Inde commande le MD-450 "Ouragan" d'abord en 71 exemplaires, puis la commande est portée à 113 exemplaires, l'Inde les rebaptise "Toofani". L'année suivante Israël en acquiert 24. Malgré ses imperfections, l'Ouragan possède de solides qualités : rusticité, robustesse, bonne stabilité pour le tir, excellentes qualités de vol à basse altitude, pendant l'attaque au sol, démontrées pendant la guerre israélo-arabe de 1956. (78)


- 25/06/1953 : Les Services officiels informent Dassault qu'ils retiennent une vitesse à l'atterrissage maximum de 180 km/h et insistent pour l'adoption de pneus basse pression à 3,5 kg/cm2 au maximum afin de pouvoir utiliser des pistes de fortune en herbe d'un kilomètre de longueur pour le futur intercepteur léger à aile delta. Le 3/09/1953 la DTIA passe commande de l'étude , la réalisation et la mise au point de deux avions prototypes MD-550 biréacteurs à fusée conformes au programme d'intercepteur léger. Initialement les deux avions doivent être équipés avec des réacteurs "Gabizo" avec post-combustion et d'un moteur-fusée SEPR 66 de 1500 kg de poussée. Le MD-550 est retenu en même temps que deux appareils des sociétés nationales : le SE-212 "Durandal" monoréacteur Snecma Atar à aile delta et le SO-9000 "Trident", biréacteur Turboméca "Gabizo" à aile droite. (78)


- 26/06/1953 : Le 20ème Salon International de l’Aéronautique se tient désormais au Bourget.

- 1/8/1953 : Premier vol du SE-5000 "Baroudeur", avion de combat monoplace sans train d'atterrissage, qui décolle sur un chariot tricycle comportant un diabolo avant et deux roues principales munies de freins commandés par le pilote ou automatiquement lorsque l'avion a décollé.



5-26 - SE-5000 « Baroudeur » quittant son chariot


Ce chariot est propulsé par 6 fusées à poudre (2 ou 4 en normal selon le terrain et 2 en secours) et est largué en bout de piste. L'atterrissage s'effectue sur 3 patins, pour s'affranchir des pistes coûteuses. Deux prototypes 01 et 02 et un présérie 03 (sur 3 prévus) sont construits pour valider la solution. Cette formule, après une longue mise au point, est abandonnée. (17) (21) (28) (41)


-15/08/1953 : Jacqueline Auriol est la première femme à passer le mur du son sur un Mystère II. (78) (79)


- 20/11/1953 : La vitesse de Mach 2 est dépassée pour la première fois par l'avion Douglas D-558 II "Skyrocket" propulsé par un moteur fusée Reaction Motors LR8RM6, piloté par A.Scott Crossfield, largué de son avion porteur le bombardier B-29, atteint 2 132 km/h (Mach 2,005). (62)


 
5-27 - Douglas D-558 II « Skyrocket »                     5-28 – sous son avion porteur              


- 16/12/1953 : Premier vol du Mystère IV-B 01 à Melun-Villaroche, piloté par Kostia Rozanoff. C'est un monoréacteur Avon doté pour la première fois en France d'une post-combustion.
Lors du 19è vol à Villaroche, le pilote d'essais Colonel Kostia Rozanoff trouve la mort lors d'une présentation du Mystère IV-B aux autorités françaises, suédoises et anglaises.

- 15/07/1954 : Premier vol du Boeing 367-80, prototype du Boeing 707, quadriréacteur de transport civil, dérivé de l’appareil militaire ravitailleur KC-135. La construction d’un moyen-long courrier a été annoncée par Boeing dès 1952 pour répondre aux besoins nouveaux de l’aviation commerciale en pleine expansion, et pour remplacer les avions à hélices sur le déclin.



5-29 - Boeing-367-80 – Prototype du Boeing-707



5-30 - Boeing-707-100


- 23/08/1954 : Premier vol du Lockheed C-130 « Hercules », quadri turbopropulseur de transport tactique, capable d’opérer à partir de pistes courtes et semi-préparées. Le 1er appareil de série est livré en avril 1955.
Il sera fabriqué à plus de 1700 exemplaires, dans 5 versions de base et 45 variantes à environ 60 pays différents.



5-31 – C-130 « Hercules »



5-32 – Schéma du train d’atterrissage

 

suite

 

Etabli par GLEMAREC M. - le 18/03/2006, mise à jour le 15/07/2007

00 - Chronologie trains/avions Accueil
01 - Chronologie trains/avions 1876 à 1908
02 - Chronologie trains/avions 1909
03 - Chronologie trains/avions 1910 à 1913
04 - Chronologie trains/avions 1914 à 1944
05 - Chronologie trains/avions 1945 à 1954
06 - Chronologie trains/avions 1955 à 1960
07 - Chronologie trains/avions 1961 à 1964
08 - Chronologie trains/avions 1965 à 1968
09 - Chronologie trains/avions 1969 à 1971
10 - Chronologie trains/avions 1972 à 1980
11 - Chronologie trains/avions 1981 à 1990

12 - Chronologie trains/avions 1991 à 1995
13 - Chronologie trains/avions 1996 à 1999
14 - Chronologie trains/avions 2000 à 2001
15 - Chronologie trains/avions 2002 à 2003
16 - Chronologie trains/avions 2004
17 - Chronologie trains/avions 2005-2006
18 - Chronologie trains/avions 2007-2008
19 - Chronologie trains/avions 2009
20 - Chronologie trains/avions 2010
21 - Chronologie trains/avions 2011
A1 - Chronologie trains/avions Terminologie
A2 - Chronologie trains/avions Sources documentaires


Moteur de recherche dans toutes les pages HISTOIRE


Date de dernière mise à jour du site : 28/07/2017

Copyright © 2006 tous droits de reproduction réservés


Sous Menu Histoire de l'ACAM
Messier Automobiles | Historique Messier | Logos Messier | Biographie dirigeants | Premiers équipements

Chronologie Trains d'atterrissages - Avions | Historique aviation | Philatélie | Photos | Vidéos


Plan du site


Remonter